L’enseignement de l’histoire : Wikipédia, Wikilivre et Wikimini… Oui, qui aurait cru?

                      Je suis entièrement d’accord avec l’article d’Isabelle, «L’enseignement de l’histoire et Wikipédia» dans lequel elle encourage l’utilisation de Wikipédia dans l’enseignement de l’histoire. Encourager les futurs historiens  à contribuer à l’encyclopédie en ligne profite non seulement à l’élève, mais à tous les futurs lecteurs qui éventuellement iront puiser de l’information sur l’article des contributeurs. À ce sujet, j’ai trouvé un guide très intéressant et fort recommandé dans les témoignages d’enseignants portant sur l’utilisation de Wikipédia comme outil pédagogique. Ce guide prend la forme d’un wikilivre, « Wikipédia dans la classe » dans lequel on retrouve une riche documentation destinée principalement aux professeurs de toutes disciplines qui désirent entreprendre ce type de projet. Tout d’abord, on énumère le matériel et les procédures techniques que cette expérience exige, mais rapidement, on y présente les nombreux avantages qu’offre cette expérience aux étudiants. On recommande particulièrement cette forme de pédagogie active, car elle permet à l’étudiant d’apprivoiser le travail en collaboration, de comprendre la propriété intellectuelle et ce, tout en valorisant le partage du savoir. Plusieurs idées de projets sont suggérées, et l’on y retrouve même une petite section destinée aux clientèles particulières (enfants, adolescents, personnes avec un handicap). Aspect intéressant,  le guide tente de répondre aux craintes et aux attentes des professeurs et précise clairement les limites pédagogiques d’une telle activité. Résumer ce guide est une tâche impossible dans cet article, mais je vous conseille fortement de le consulter, surtout si l’enseignement vous intéresse.

Comme le disait Isabelle, presque tout le monde connait Wikipédia….mais connaissez-vous Wikimini ? C’est vraiment trop mignon ! Wikimini est une version pour enfants et adolescents de l’encyclopédie en ligne.

Source de l’image : Image prise sur le site web «Le webmestre pédagogique < http://www.lewebmestrepedagogique.com/2011/02/wikimini/> (10 novembre 2011)

Tout comme la version « adulte », il est possible pour les jeunes d’y contribuer. L’interface est colorée, amusante et il y a même une catégorie « histoire et géographie ». Une section imagée et bien documentée est réservée aux professeurs qui souhaitent obtenir des renseignements pour utiliser ce site en classe.  Évidemment, certaines notices sont parfois très brèves ou incomplètes, tandis que d’autres sont à l’inverse, d’une qualité remarquable. Il faut admettre que le résultat final est loin d’être l’objectif premier.  Le but recherché est plutôt de valoriser l’apprentissage des élèves, de favoriser la coopération et de développer leur esprit critique. De plus, les jeunes sont très tôt sensibilisés aux enjeux liés à la contribution à une encyclopédique en ligne, ce qui à mon avis est fort enrichissant pour les futurs lecteurs et rédacteurs du grand Wikipédia. Si vous voulez avoir une meilleure idée de Wikimini, visionnez sur leur site, la vidéo de présentation.

Source de la vidéo : «Wikimini -Présentation de l’encyclopédie pour enfant» < http://www.youtube.com/watch?v=_VurKwuubF4 > (10 novembre 2011)

Sources :

Isabelle (isahis7008),« L’enseignement de l’histoire et Wikipédia» dans his7008.wordpress.com, 7 novembre 2011 < https://his7008.wordpress.com/2011/11/07/lenseignement-de-lhistoire-et-wikipedia/> (10 novembre 2011)

«Wikimini : C’est toi qui l’écris» <www.fr.wikimini.org > (10 novembre 2011)

«Wikilivre : Wikipédia en classe» < http://fr.wikibooks.org/wiki/Wikip%C3%A9dia/Wikip%C3%A9dia_dans_la_classe > (10 novembre 2011)


L’enseignement de l’histoire et Wikipedia

Probablement presque tout le monde connaît le site web Wikipedia. Cette encyclopédie libre alimentée par les internautes fait l’objet de plusieurs débats dans le monde. Wikipedia est-il un site mauvais ou bon? Pour certains individus, la création de ce site est bénéfique pour tout le monde, alors que d’autres considèrent cette encyclopédie libre comme étant une source de problèmes. Plus précisément, ils disent que Wikipedia serait un outil peu recommandable pour faire une recherche dans n’importe quel domaine, y compris l’histoire. Durant mes études en histoire à l’UQÀM, j’ai constamment entendu mes enseignants dire qu’il ne fallait jamais utiliser Wikipedia dans un travail. Pourtant, bien que je comprenne les réticences des enseignants à l’égard de ce site, je me dis qu’ils ont peut-être tord dans un sens. Wikipedia peut enseigner quelque chose aux étudiants en histoire.

Wikipedia a des forces et des faiblesses, mais la plupart des gens ne remarqueront que ses faiblesses. En effet, Wikipedia, en tant qu’encyclopédie libre en ligne, est alimentée par n’importe qui. Tout le monde peut y contribuer et écrire des choses qui sont parfois totalement inexactes. Malheureusement, dans l’histoire de Wikipedia, il est effectivement arrivé que des utilisateurs aient écrit n’importe quoi pour toutes sortes de raisons. Et il est également arrivé que des participants se soient fait passer pour des experts sur certains sujets en prétendant détenir un certain diplôme dans la matière alors qu’ils n’en avaient pas. De plus, les articles étant créés par tout le monde, leur qualité varie beaucoup. Certains articles sont misérables, tandis que d’autres sont d’une très bonne qualité, voir même égale ou supérieure à celle des articles de l’encyclopédie Britannica. Ainsi, peut-être que ces faits ont contribué en partie à la mauvaise réputation que Wikipedia a obtenue, c’est-à-dire être une encyclopédie remplis d’erreurs. D’autres faiblesses expliqueraient cette mauvaise réputation, mais la liste serait beaucoup trop longue à inclure dans cette entrée de blogue.

Toutefois, Wikipedia s’est dotée de plusieurs règles pour résoudre ses lacunes au fil du temps. Par exemple, elle exige que chaque article cite des sources afin de diminuer les risque potentiels d’informations fausses. Les utilisateurs peuvent également discuter des articles et consulter l’historique des changements faits dans une page. D’ailleurs, certains articles très populaires sont protégés contre les actes de vandalisme, car les modifications apportées par l’utilisateur doivent être approuvées par des modérateurs avant d’être rendues public.

Néanmoins, en quoi les enseignants en histoire ont-ils peut-être tord de ne pas faire confiance à Wikipedia? Cette encyclopédie libre est très populaire auprès des étudiants, voir même de tout le monde. Les articles du site sont normalement basés sur des faits et ces derniers sont tirés de sources variées. Dans l’état actuel de Wikipedia, il est tout à fait normal pour les enseignants en histoire, les historiens, les chercheurs en histoire, etc., de ne pas utiliser cette encyclopédie dans un travail sérieux puisqu’elle est trop imparfaite. À la limite, elle peut servir à une personne qui désire s’informer pour sa propre culture générale. Par contre, le site s’améliore constamment par la création de pages, l’ajout de nouvelles informations, des corrections, etc. et, possiblement un jour, se rapprochera de son idéal : être une encyclopédie libre d’une haute qualité. Par contre, cet objectif ne sera pas atteint si personne ne le prend à cœur. Autrement dit, c’est à se demander pourquoi les enseignants en histoire n’encouragent pas leurs étudiants à participer à Wikipedia. Non seulement ils pourraient la rendre meilleure, mais ils apprendraient aussi comment écrire des articles historiques de manière scientifique, en plus de pouvoir les discuter et les critiquer avec d’autres contributeurs. Par ailleurs, pourquoi limiter le savoir historique à quelques personnes qui ont les moyens financiers d’apprendre si ce savoir historique peut être démocratisé facilement par Wikipedia? Bref, un enseignant en histoire peut avoir confiance en Wikipedia dans le but de faire apprendre des facettes du métier d’historien aux étudiants, car les exigences de ce site se rapprochent beaucoup des standards nécessaires à une bonne recherche scientifique.

En somme, Wikipedia est loin d’être parfait pour être utilisée dans des travaux de recherche, mais l’encyclopédie libre peut faire apprendre des choses aux étudiants en histoire. Ceux-ci, s’ils étaient encouragés par leurs enseignants à y participer, développeraient des techniques nécessaires à l’exercice du métier d’historien. De cette manière, non seulement ils développeront leurs connaissances, mais ils pourront améliorer Wikipedia. Malheureusement, puisque cette entrée de blogue ne peut pas couvrir tout le sujet de l’enseignement de l’histoire et Wikipedia, je vous invite donc à aller lire l’article «Can History Be Open Source? Wikipedia and the Future of the Past» de Roy Rosenzweig.

Source:
ROSENZWEIG, Roy, «Can History Be Open Source? Wikipedia and the Future of the Past», Journal of American History, Volume 93, no. 1, pages 117 à 146. < http://jah.oxfordjournals.org/content/93/1/117.full >