L’enseignement de l’histoire et Wikipedia

Probablement presque tout le monde connaît le site web Wikipedia. Cette encyclopédie libre alimentée par les internautes fait l’objet de plusieurs débats dans le monde. Wikipedia est-il un site mauvais ou bon? Pour certains individus, la création de ce site est bénéfique pour tout le monde, alors que d’autres considèrent cette encyclopédie libre comme étant une source de problèmes. Plus précisément, ils disent que Wikipedia serait un outil peu recommandable pour faire une recherche dans n’importe quel domaine, y compris l’histoire. Durant mes études en histoire à l’UQÀM, j’ai constamment entendu mes enseignants dire qu’il ne fallait jamais utiliser Wikipedia dans un travail. Pourtant, bien que je comprenne les réticences des enseignants à l’égard de ce site, je me dis qu’ils ont peut-être tord dans un sens. Wikipedia peut enseigner quelque chose aux étudiants en histoire.

Wikipedia a des forces et des faiblesses, mais la plupart des gens ne remarqueront que ses faiblesses. En effet, Wikipedia, en tant qu’encyclopédie libre en ligne, est alimentée par n’importe qui. Tout le monde peut y contribuer et écrire des choses qui sont parfois totalement inexactes. Malheureusement, dans l’histoire de Wikipedia, il est effectivement arrivé que des utilisateurs aient écrit n’importe quoi pour toutes sortes de raisons. Et il est également arrivé que des participants se soient fait passer pour des experts sur certains sujets en prétendant détenir un certain diplôme dans la matière alors qu’ils n’en avaient pas. De plus, les articles étant créés par tout le monde, leur qualité varie beaucoup. Certains articles sont misérables, tandis que d’autres sont d’une très bonne qualité, voir même égale ou supérieure à celle des articles de l’encyclopédie Britannica. Ainsi, peut-être que ces faits ont contribué en partie à la mauvaise réputation que Wikipedia a obtenue, c’est-à-dire être une encyclopédie remplis d’erreurs. D’autres faiblesses expliqueraient cette mauvaise réputation, mais la liste serait beaucoup trop longue à inclure dans cette entrée de blogue.

Toutefois, Wikipedia s’est dotée de plusieurs règles pour résoudre ses lacunes au fil du temps. Par exemple, elle exige que chaque article cite des sources afin de diminuer les risque potentiels d’informations fausses. Les utilisateurs peuvent également discuter des articles et consulter l’historique des changements faits dans une page. D’ailleurs, certains articles très populaires sont protégés contre les actes de vandalisme, car les modifications apportées par l’utilisateur doivent être approuvées par des modérateurs avant d’être rendues public.

Néanmoins, en quoi les enseignants en histoire ont-ils peut-être tord de ne pas faire confiance à Wikipedia? Cette encyclopédie libre est très populaire auprès des étudiants, voir même de tout le monde. Les articles du site sont normalement basés sur des faits et ces derniers sont tirés de sources variées. Dans l’état actuel de Wikipedia, il est tout à fait normal pour les enseignants en histoire, les historiens, les chercheurs en histoire, etc., de ne pas utiliser cette encyclopédie dans un travail sérieux puisqu’elle est trop imparfaite. À la limite, elle peut servir à une personne qui désire s’informer pour sa propre culture générale. Par contre, le site s’améliore constamment par la création de pages, l’ajout de nouvelles informations, des corrections, etc. et, possiblement un jour, se rapprochera de son idéal : être une encyclopédie libre d’une haute qualité. Par contre, cet objectif ne sera pas atteint si personne ne le prend à cœur. Autrement dit, c’est à se demander pourquoi les enseignants en histoire n’encouragent pas leurs étudiants à participer à Wikipedia. Non seulement ils pourraient la rendre meilleure, mais ils apprendraient aussi comment écrire des articles historiques de manière scientifique, en plus de pouvoir les discuter et les critiquer avec d’autres contributeurs. Par ailleurs, pourquoi limiter le savoir historique à quelques personnes qui ont les moyens financiers d’apprendre si ce savoir historique peut être démocratisé facilement par Wikipedia? Bref, un enseignant en histoire peut avoir confiance en Wikipedia dans le but de faire apprendre des facettes du métier d’historien aux étudiants, car les exigences de ce site se rapprochent beaucoup des standards nécessaires à une bonne recherche scientifique.

En somme, Wikipedia est loin d’être parfait pour être utilisée dans des travaux de recherche, mais l’encyclopédie libre peut faire apprendre des choses aux étudiants en histoire. Ceux-ci, s’ils étaient encouragés par leurs enseignants à y participer, développeraient des techniques nécessaires à l’exercice du métier d’historien. De cette manière, non seulement ils développeront leurs connaissances, mais ils pourront améliorer Wikipedia. Malheureusement, puisque cette entrée de blogue ne peut pas couvrir tout le sujet de l’enseignement de l’histoire et Wikipedia, je vous invite donc à aller lire l’article «Can History Be Open Source? Wikipedia and the Future of the Past» de Roy Rosenzweig.

Source:
ROSENZWEIG, Roy, «Can History Be Open Source? Wikipedia and the Future of the Past», Journal of American History, Volume 93, no. 1, pages 117 à 146. < http://jah.oxfordjournals.org/content/93/1/117.full >


9 commentaires on “L’enseignement de l’histoire et Wikipedia”

  1. […] la pertinence de l’utilisation de Wikipédia dans le milieu académique n’a rien de nouveau. Un bel exemple de débat est celui qui a eu lieu entre les élèves qui ont suivi le même cours que nous il y a deux ans. […]

  2. Au-delà du débat pertinent que ton article a amené, je crois que le problème avec l’utilisation de Wikipédia à l’école tient surout à la « force » du site sur Google. En effet, le lien Wikipédia est bien souvent parmi les premiers à sortir de nos recherches peu importe le sujet. Évidemment c’est une relation qui tend à se reforcer.

    On en vient donc à presqu’oublier qu’il existe d’autres encyclopédie en ligne! En effet, l’article « Liste d’encyclopédies en ligne » de Wikipédia(!) en compte plusieurs. Je pense notamment aux encyclopédies généralistes gratuites telles que l’Encyclopédie Canadienne (http://www.thecanadianencyclopedia.com). Mais surtout, à un niveau universitaire, utiliser Wikipédia dans un travail tient de la paresse. Bien sûr, il s’agit d’un outil utile qu’il ne faut pas s’empêcher d’utiliser, mais pour une information de qualité pourquoi ne pas utiliser Universalis (http://www.universalis.fr/) ou Britannica (http://www.britannica.com). L’UQÀM nous y donne accès! Je crois donc qu’en plus de spécifier aux étudiants ce qu’est Wikipédia et ce qu’il n’est pas, les enseignants devraient pousser leurs élèves vers les ressources appropriées. Il s’agit évidemment de changer des habitudes déjà bien ancrées, mais le simple fait de mettre en « favoris » ces encyclopédies peut grandement aider.

  3. Comme Wikipédia s’enrichit de jours en jours et que son « savoir » s’étend de plus en plus, nous ne pouvons pas l’ignorer. De plus, la plupart du temps, les informations que nous y trouvons sont pertinentes et vraies. Toutefois, lorsque nous tombons sur une information erronée, il est de notre devoir de la signaler et de la corriger. De plus, Wikipédia devient la source de base de la connaissance universelle. Oubliez les dictionnaires et les encyclopédies en format papier, les gens vont sur Internet pour trouver les informations dont ils ont besoin, et Wikipédia est souvent le premier site dans les suggestions. Pour cette raison, il est de notre responsabilité de l’enrichir.

    Ensuite, un des enseignants au cégep de ma soeur changeait les renseignements sur Wikipédia sur les principaux thèmes de son cours la veille des examens. Une tactique qui a donné de mauvaises surprises aux étudiants qui s’y prenait trop tard pour étudier. Toutefois, il a dû admettre qu’il n’a pu utiliser cette méthode bien longtemps, car parfois les modifications qu’il avait faites étaient corrigées dans les deux heures. Ceci prouve que les contrôles existent et qu’ils se perfectionnent avec le temps.

  4. Je suis d’accord avec toi. Une plus grande participation des scientifiques et des étudiants à Wikipedia augmenterait la qualité du contenu et permettrait à ces derniers de se familiariser avec les règles d’écriture d’un article scientifique (évaluation des pairs, indication des sources, etc).

    Pour ce qui est de la fiabilité de Wikipedia, une étude de 2005 dans la revue scientifique Nature compare Wikipedia et l’encyclopédie Britannica en vérifiant la fiabilité des informations (http://www.jimgiles.net/pdfs/InternetEncyclopaedias.pdf). Des experts ont analysé des pages traitant des mêmes sujets dans ces deux encyclopédies et ont relevé les erreurs. Selon les résultats de l’étude, l’écart entre le taux d’erreur des deux encyclopédies semble moins grand qu’on le pensait.

    • maudelabonte dit :

      Je suis tout à fait d’accord avec vous. Wikipédia gagnerait en pertinence si des étudiants en histoire collaboraient en y ajoutant des articles. De plus, les professeurs de l’université pourraient exiger qu’un des travaux de la session soit justement d’améliorer un article ou bien de corriger certaines informations. D’ailleurs, dans mon cours sur les technologies de l’information et des communications (TIC) en enseignement, nous devions améliorer un wiki en lien avec un tutoriel du cours.

      J’ai aussi découvert une petite étude intéressante qui analyse l’emploi de Wikipédia par les étudiants au collège de six campus aux États-Unis (http://www.uic.edu/htbin/cgiwrap/bin/ojs/index.php/fm/article/view/2830/2476). Les conclusions sont assez positives, les étudiants utilisent cet outil en majorité pour obtenir un résumé ou lorsqu’ils commencent un travail.

      • mariezzz dit :

        Pour ce qui est de la rédaction d’articles sur Wikipédia, plusieurs expériences ont déjà été menées. Par exemple, il y a quatre ans en Colombie-Britannique, le professeur de littérature latino-américaine Jon Beasley-Murray a exigé à ses élèves de rédiger un article, en leur promettant d’obtenir un A+ si leur contenu recevait la mention «Bon article». Bien que certains ont dû reprendre leur travail de recherche, principalement parce qu’ils devaient réévaluer leurs sources, d’autres ont réussi à créer des articles d’une grande qualité et ont trouvé l’expérience fort enrichissante. Par exemple, un étudiant a créé l’article « El Señor Presidente » traitant du roman du prix Nobel guatémaltèque Miguel Ángel Asturias et cet article reçoit environ 60 000 visites par mois. Cet apprentissage peut être fort gratifiant, car un contenu de qualité à l’avantage d’être plus consultés que les travaux universitaires.

        Source :
        «Wikipédia et éducation : un exemple de réconciliation », Framablog.org, 16 février 2009. (9 décembre 2011)

  5. […] Je suis entièrement d’accord avec l’article d’Isabelle, «L’enseignement de l’histoire et Wikipédia» dans lequel elle encourage l’utilisation de Wikipédia dans l’enseignement de l’histoire. […]

  6. Il est bon de faire comme tu le fais, c’est-à-dire de s’arrêter sur une question qui semblait déjà réglée: le peu d’intérêt de Wikipedia pour les historiens. Personnellement, j’utilise parfois Wikipedia pour chercher quelques données simples ou pour vérifier quelque chose que je sais déjà (exemple; les années de règne d’un souverain). J’y ai souvent trouvé des liens intéressants vers des articles disponibles en ligne, mais il est aussi souvent vrai que les bibliographie des entrées de Wikipedia sont parfois peu étoffées. En dehors de ces deux points, je ne vois pas vraiment d’intérêt à préférer Wikipedia à une encyclopédie spécialisée (exemple: l’Encyclopédie de l’islam) pour nos recherches. Par contre, je suis tout-à-fait d’accord sur le fait que les étudiants en histoire seraient des contributeurs efficaces à Wikipedia et que leur formation pourrait en bénéficier.

    Jean Lou


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s