Retour en images, l’ina.fr.

Comme nous l’avons vu dans l’article sur les archives de Radio-Canada et de CBC, le contenu audiovisuel diffusé à la télévision et à la radio représente d’importantes ressources, qui peuvent être utiles aux historiens. Alors que chaque chaîne de télévision possède leurs propres archives, je me suis intéressée à un site en particulier, celui de l’Institut National de l’Audiovisuel.

Créé en 1974, cet organisme public français permet le regroupement des archives de toutes les émissions de radio ou de télévision française. Leur premier site internet « inamediapro.fr », créé en 2004, avait pour objectif de faciliter l’accès des sources aux professionnelles. Toutefois, à partir de 2006, l’I.N.A élargit son public. En offrant plus de 100 000 émissions de radio ou de télévision, soit 10 000 heures de programmes, le nouveau site internet « ina.fr » permet à un large public de visionner les archives mises à leur disposition.

À présent, le site possède plus de 25 000 heures de programmes qui comportent des émissions, des bulletins de nouvelles, ou encore des annonces publicitaires. Ces derniers sont classés selon différentes catégories, intitulées « Chaines » sur le site :Politique, Sport, Culture, ou encore Divertissement. De plus, grâce aux métadonnées, l’Institut remet en contexte chacune de ses archives. Ils ont certaines fois regroupé et organisé les vidéos selon leur sélection. Pour donner un exemple, dans leur thème « des Grands Entretiens » il est possible d’écouter les « Paroles d’Historiens ». Cette catégorie représente une collection de témoignages et d’entretiens vidéos d’historiens sélectionnée par l’I.N.A, qui permet d’avoir une meilleure compréhension de l’historiographie française et de la manière dont cette dernière a été appréhendée. Ainsi, l’I.N.A organise les archives en nous en facilitant l’accès et en nous en offrant une meilleure compréhension.

Le site est pédagogique tout en étant aussi divertissant. Par exemple, l’Institut a archivé et numérisé tous les bulletins de nouvelles télévisés ou encore radiophoniques depuis 1961. L’internaute peut ainsi retrouver le journal télévisé du jour de sa naissance et le publier sur ses réseaux sociaux.

 Cependant, pour un historien, le site possède quelques limites. Lorsqu’il faut rechercher une émission en particulier, le moteur de recherche n’est pas toujours assez précis face à la base de données du site. Il n’y a pas encore d’outils numériques qui permettent d’organiser notre propre sélection de vidéos. Il faut donc se souvenir à chaque visite sur le site de l’emplacement des vidéos. Malgré ces lacunes techniques, l’I.N.A, qui représente la première banque d’archives numérisées en Europe réussit sa mission de rendre accessibles ses émissions à un large public. Plus de 80% des archives mises en ligne étant gratuites, ce site permet de consulter facilement et presque gratuitement des sources jusqu’à nos jours encore inexploités.

                                                                                                                                                        Fanny Dumoulin

Sources :

http://www.ina.fr/

http://www.ina-sup.com/

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/internet/d/lina-ouvre-ses-archives-sur-internet-plus-de-10000-heures-de-programme_8787/

http://www.institut-national-audiovisuel.fr/nous-connaitre/nos-missions.html#/ina-production-et-edition



Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s