Antiquités et Technologies!

Dans ma première entrée de blogue, nous avons abordé le sujet de la  numérisation  des livres et des revues. Ceux sont pour ou contre et l’importance de l’objectivité en jugeant les enjeux.

Là, je vous présente la première revue française numérique d’égyptologie nommée  ENIM qui accueille les travaux des membres de la communauté internationale d’égyptologie. Elle est entièrement gratuite et téléchargeable utilisant les »Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication » (NTIC). Ces technologies regroupent les techniques utilisées dans le traitement et la transmission des informations, principalement de l’informatique, de l’internet et des télécommunications. Cette définition des TIC positionne cette industrie comme support de l’industrie du contenu numérique. Des livres très intéressants pour les spécialistes et pour les amateurs d’égyptologie se chargent facilement et vous êtes sans aucune difficulté devant des ouvrages des plus grands égyptologues qui ont  consacré leur vie à l’étude des anciennes civilisations fabuleuses.

L’autre site numérique, plus vaste et plus général pour tout ce qui concerne l’antiquité ;  est nommé AWOL (Ancient World On Line). Il utilise aussi une nouvelle technologie de numérisation des anciens Objets et des Documents gérée  par  » the Arts and Humanities Reasearch Council’s Digital Equipment and Database Enhancement for Impact » ( DEDEFI) visant à développer le système de « reflectance Transformation Imaging » (RTI). La technologie RTI permet de capter des images fixes ou en vidéo en haute résolution. Cette technologie développée permettra aux chercheurs d’étudier des objets documentaires historiques ou autres à distance et en grand détail, sans être limités par des angles d’éclairage fixe. Ces versions numériques des documents de haute qualité peuvent être consultées par les chercheurs du monde entier. Au moins dans un premier temps de l’étude de l’objet, les chercheurs n’ont pas besoin de se déplacer pour le consulter. Ils  peuvent écrire également un compte-rendu préliminaire et créer un consortium pour en discuter.

Je vous invite à consulter ces deux sites. Réjouissez-vous  des chefs-d’œuvres antiques de nos ancêtres, à reconnaître leurs idées et leurs pensées philosophiques réapparues mieux présentement grâce à  notre technologie et nos connaissances modernes visant de mettre à jour leur apport dans la civilisation humanitaire.

Sources

1. AWOL, Ancient World On Line.

2.ENIM, première revue française numérique d’égyptologie.



Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s