Compte-rendu du site Los Angeles and the Problem of Urban Historical Knowledge

Deux des textes que nous avions à lire mentionnaient ce site en tant qu’effort pionnier des Digital Humanities en histoire. Il m’est apparu d’autant plus intrigant puisqu’il porte sur l’histoire contemporaine de Los Angeles et que mon futur mémoire, se situant dans la Californie des années 1960, pourrait en bénéficier. Le site en question, un projet de Philip Ethington, a été publié dans le cadre du numéro de décembre 2000 de l’American Historical Review. Il est dorénavant accessible sur le site de l’University of Southern California.

Le projet est doublement intéressant, même triplement en fait. Tout d’abord, il s’agit d’un article académique sur l’histoire de Los Angeles. L’article, non seulement enrichi de cartes, graphiques, de données et autres apports interactifs, se veut aussi une réflexion méthodologique sur le sujet en particulier et la pratique historienne en général. De plus, le projet a une vocation d’essai technologique pour l’historien-ne.

Ethington part de l’hypothèse que « the key concept in the search for historical certainty should be ‘mapping’ in a literal, not a metaphoric, sense ». Il cherche ainsi à recréer le panorama historique de la ville, ce qu’il juge impossible à l’aide des outils traditionnels de l’histoire (article, livre…). Il utilise lui-même l’image du journal (newspaper) pour clarifier l’idée qui veut que le lecteur puisse diriger sa lecture comme il l’entend. Ainsi, son projet se questionne autant dans la forme et le contenu sur le débat portant sur l’objectivité en histoire et sur la condition postmoderne (en référence à son objet d’étude : la métropole de Los Angeles, pour plusieurs symbole ultime de la ville postmoderne).

Son approche est ainsi directement celle du Manifeste des Digital Humanities. Non seulement il utilise les nouveaux outils à sa disposition, mais ceux-ci lui permettent d’espérer atteindre une compréhension de la complexité de son sujet d’étude. Bref, démarche historique et technologie se retrouvent entremêlées dans toutes les étapes de la recherche, de la réflexion et de l’illustration finale.

Plus d’une décennie nous sépare par contre du projet. Il est clair qu’un tel projet réalisé aujourd’hui serait différent et d’une interaction
plus aisée. Par exemple, les références (notes de bas de page) nous renvoient à une toute nouvelle page ne contenant que la référence en question. On imagine facilement d’autres façons plus intéressantes d’utilisation, notamment l’apparition à l’écran de la référence en passant le curseur sur la notice. Si cet exemple (mais il y en aurait d’autres) illustre certains aspects technologiques limités, voire dépassés du projet, il reste que celui-ci nous en apprend beaucoup sur les possibilités d’utilisation des technologies informatique en l’histoire. En effet, il ne s’agit pas simplement de pouvoir utiliser celles-ci, mais de réaliser comment elles peuvent redéfinir notre travail et que cette redéfinition est nécessaire pour rendre compte de toute la complexité de notre monde présent et passé.

François Marcil

Bibliographie (j’espère bien les citer, mais internet reste souvent  un défi pour qui veut faire des références)

ETHINGTON, Philip, «Los Angeles and the Problem of Urban Historical Knowledge. A Multimedia Essay to Accompany the December Issue of The American Historical Review»publié par historycooperative.org, décembre 2000, http://www.usc.edu/dept/LAS/history/historylab/LAPUHK/Maps/Maps.htm (consulté le 16 septembre 2011).

«Review 2 Los Angeles and the problems of urban historical knowledge», Digital History Midolo, http://midolol1.blogspot.com/2009/06/review-2-los-angeles-and-problems-of.html, 13 juin 2009 (consulté le 16 septembre 2011).

THOMAS, William G. II, «Computing and the Historical Imagination», IN SCHREIBMAN, Susan, Ray Siemens et John Unsworth, ed., A Companion to Digital Humanities, Oxford, Blackwell, 2004, http://www.digitalhumanities.org/companion/ (consulté le 16 septembre 2011).



Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s