Archives Canada France en ligne

En 2004, à l’occasion du 400ème anniversaire de présence française en Amérique, le Canada et la France ont décidé de mettre en ligne des documents concernant leur histoire commune. Ils ont crée le site archives canada france. Ce site, non-commercial par le suffixe de l’URL org,  est une base de données hébergeant et mettant à diposition des archives numérisées concernant la Nouvelle-France (Canada, Acadie, Terre-Neuve, région des Grands Lacs et Louisiane), du début du XVIème siècle jusqu’au Traité de Paris en 1763. Certains de ces documents sont toutefois plus récents. Les créateurs du site sont la Bibliothèque et Archives Canada d’une part et la Direction des Archives de France d’autre part. Ce partenariat international d’organismes reconnus dédiés au service public donne une grande crédibilité, ainsi qu’une rigueur et une fiabilité certaines au résultat de leur collaboration. Indirectement ce sont les États canadien et français qui s’impliquent, comme l’indiquent les logos du Canada, du Québec et la République française sur les pages du site.

Sur le site Archives Canada France, on trouve la reproduction numérisée des documents d’archives très variés, à savoir des lettres diverses (par exemple des correspondances du Roi de France, des gouverneurs, des intendants et aussi des lettres d’affaires), des cartes gravées et manuscrites, des mémoires et règlements des autorités coloniales et métropolitaines, des documents judiciaires, des archives de notaires (contrats d’affrètement, associations commerciales, procurations, ventes de marchandises, procès-verbaux, mariages, testaments, etc.), et même une documentation sur la pêche et l’agriculture (dans le Fonds Duhamel de Monceau). Le site permet au grand public de consulter en ligne et faire la recherche de plus de 40 000 documents manuscrits numérisés, chaque document est présenté avec le nom du fonds ou de la collection où il se trouve ; puis la date, l’analyse ou titre du document, et enfin le lieu où est conservé le document original et sa référence. Mais l’aspect ‘manuscrit’ des documents rend parfois difficile leur lecture et la compréhension du texte. Il est regrettable que le site ne propose pas de transcription des documents numérisés pour faciliter leur lisibilité et donc leur utilisation.

Il faut quand même noter la richesse des Archives nationales du Québec car les fonds traitant les droits des personnes et l’administration locale sont restés au Canada après le Traité de Paris. On peut mentionner en particulier une collection unique des registres d’état civil depuis 1635, les actes notariés du Québec depuis les débuts de la colonie, les dossiers de l’administration judiciaire depuis 1660 et les documents des administrations publiques de la Nouvelle-France. Ainsi, ces documents permettent de mieux comprendre l’histoire commune du Canada et de la France à cette époque. Leur numérisation et leur mise en ligne offrent la diffusion et la possibilité à tous les chercheurs au Canada, en France et partout ailleurs dans le monde de travailler facilement avec ces archives, accessibles parfois sous certaines conditions.

   Sources

1. http://bd.archivescanadafrance.org

2. Pour effectuer une recherche précise et efficace dans le site, consulter le guide icaricsh module 2.2 concernant les opérateurs booléens en recherche avancée.


About these ads


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.